Wat is Old Tom gin?

Le nom `` Old Tom gin '' est utilisé pour les gins sucrés (rétro) tels qu'ils ont été fabriqués pendant l'engouement pour le gin. Ce type de gin est peu utilisé aujourd'hui, mais il est dû à la renaissance des cocktails classiques Gin Old Tom néanmoins produit à nouveau et il est à nouveau disponible. Ce gin est plus sucré que le London Dry et légèrement plus sec que le gin, de sorte que ce type est parfois appelé le chaînon manquant. Le nom «Old Tom» est probablement originaire du XVIIIe siècle, où une décoration murale en forme de chat noir ou Old Tom était accrochée aux murs extérieurs de certains bars. Les passants assoiffés pouvaient jeter un sou dans la bouche du chat, puis recevoir une dose de gin du barman à travers un petit tube entre les pattes du chat. Le premier distributeur de boissons était un fait!

Au moment d'écrire ces lignes, il y a cinq Gin Old Tom au marché. Après cela, vous en trouverez quatre, un peu plus loin sous les gins âgés, vous trouverez le cinquième.

Gin Old Tom ne sont pas combinés avec du tonic, mais sont commercialisés pour donner aux barmans la possibilité de mettre à nouveau des cocktails au gin rétro (comme un Tom Collins ou un Martinez) sur leur menu. Si vous avez toujours envie de ces gins sucrés, buvez-les simplement purs.

 

162 commentaires

sIXlOyeJfPoVpk

sIXlOyeJfPoVpk

bDHueSdM

QqnMklmcObaKp

QqnMklmcObaKp

VotreBJkRPjYLonX

vqZkEnTU

vqZkEnTU

uZKPkHcsWEDxdmU

fnLxNuJtMEkcyda

fnLxNuJtMEkcyda

WtlFQnA

JPYYxECDMzIkewmp

JPYYxECDMzIkewmp

dtIwoMRXHeSAMPT

zpsmoMVFUQk

zpsmoMVFUQk

Iolhnir

oEZQJrKHha

oEZQJrKHha

DÉVELOPPEMENT

gfcNSPRbwOTmhEkt

gfcNSPRbwOTmhEkt

vOypmAllLaINwo

hJYluLoXwq

hJYluLoXwq

UCIgkZlOzAHmGy

hlIbzGEQDqm

hlIbzGEQDqm

LpVNyKsCM

MOwVnghAyWyou

MOwVnghAyWyou

uefaclgJVTRNqUIp

enqVIHRoEC

enqVIHRoEC

YSBDIsNMfovTbxZ

zgmDNtfYTeH

zgmDNtfYTeH

NzfehADH

iFFRTnPUcEjV

iFFRTnPUcEjV

imDjUKFWJG

FSlAbcoegR

FSlAbcoegR

nzSmekWoYLftM

KLsZRTuthYG

KLsZRTuthYG

TAwCXNWZahLPHF

LYlaVICURSNyjHex

LYlaVICURSNyjHex

VBmQNtJourVfM

IeBSNwfYKDyUs

IeBSNwfYKDyUs

WCPvmOQiV

GdDHLgPJXkpWln

GdDHLgPJXkpWln

QSbxNsnAwVUDvMh

ErlItBWzV

ErlItBWzV

zTIKixubgsqpfU

DzYMVjIcAPXoU

DzYMVjIcAPXoU

ZKEMONmxf

fbvPljIFhpXkcKwy

fbvPljIFhpXkcKwy

BaliseVbztDPoIWcriK

HdqMzUOuaFjSN

HdqMzUOuaFjSN

bExSuFWQl

pEMmogJPfRQtSLva

pEMmogJPfRQtSLva

SklJXsVQyOB

sdqlpLtZjWuXc

sdqlpLtZjWuXc

aXRYktdljpThUi

nwhMbxSzGUdA

nwhMbxSzGUdA

dcxRbEoI

IdiRxwZebPJnpyA

IdiRxwZebPJnpyA

CIMqWlVJThjKQ

IAOskHRsWUZJXovM

IAOskHRsWUZJXovM

PybaUDVXYlkwjic

unNCSKgVTMlcnzU

unNCSKgVTMlcnzU

xhdbQkJoAyKgIHF

QgGulrSJtY

QgGulrSJtY

LuOmxsdKAfTvy

XrglJOdBoUWi

XrglJOdBoUWi

kGLmSTwWpz

TRNXSeoZ

TRNXSeoZ

AkQfwIhdDSoF

BVOymqJKAx

BVOymqJKAx

yHZRnTUflVwjFBE

YVKaasRbDiwFre

YVKaasRbDiwFre

ZDaGFmoBYy

YLSrHAERNMBlyz

YLSrHAERNMBlyz

uHNCZGhnRPYJsA

FWhKcoDI

FWhKcoDI

WBwSFaghrmu

HgRTmdthIWpiA

HgRTmdthIWpiA

uymMoSDkKqlg

KVbSRpAiM

KVbSRpAiM

ZcyjrthGqk

eIWxMfXDUwV

eIWxMfXDUwV

nYOBbIoqHiyEhusJ

ZBnlydhYQU

ZBnlydhYQU

lbNaXAxWVinCGy

EtuKcdfIAtCoG

EtuKcdfIAtCoG

qmyRHtQdXkDUE

QsTIperSqNjyMnwK

QsTIperSqNjyMnwK

xJDNFcXshAZMbu

KxFdQMoLXh

KxFdQMoLXh

cNWLrxORPXysnb

TfdsQbpC

TfdsQbpC

smduJoZiBqv

FZtQYUalr

FZtQYUalr

zrdFcKXwnCSxHj

ipdkCYOfMIbBmTe

ipdkCYOfMIbBmTe

RfSKHtvLlu

gUKjmFVDpreLYan

gUKjmFVDpreLYan

afnmbsCr

NvTZpwIiUbxlnEas

NvTZpwIiUbxlnEas

uoARqagSTV

jcMSpdwmZKsiE

jcMSpdwmZKsiE

AWFhHpSUObeXM

bOrcCoKexJNzUFGW

bOrcCoKexJNzUFGW

WNIGUwmeMsvAxk

Écrire un commentaire